gallery/logotitre_416x68
gallery/logonewsgris_92x64

Des Gilets Jaunes aux «Molières»

gallery/flecheretour_250x250

Lundi 13 mai 2019

 

Des manifestants sont montés sur la scène de la cérémonie des Molières 2019 se déroulant aux Folies-Bergères, pour critiquer la politique du gouvernement de Macron.

Le lundi 13 mai 2019, un groupe de Gilets Jaunes appartenant au collectif d’artistes appelé «LES SOUS MARINS JAUNES» se sont invités à la 31ème cérémonie des Molières, dénonçant les coupes budgétaires dans le domaine de la culture.


S’étant glissés dans les coulisses pour ensuite faire irruption sur la scène, une vingtaine de personnes et d'intermittents ont interrompu le maître de cérémonie Alex Vizorek et se sont adressés au Ministre de la Culture, Franck Riester, qui était présent dans la salle.


Ces courageux Gilets Jaunes ont, dans un premier temps, décerné le «Molière d’honneur» aux techniciennes et techniciens, artistes précaires qui n’ont pas droit au statut d’intermittents ou qui le perdront dans les mois à venir.

 

Ils ont interpellé les spectateurs présents dans la salle, en dénonçant le décorum et l'afflux de champagne pendant ce genre de soirées, avant que ces personnes précaires, qui rendent toutes ces cérémonies possibles, rentrent chez eux, «dans leur dix mètres carré et y découvrent leur frigo vide...».

 

Ensuite ils ont décerné le «Molière du déshonneur» au gouvernement de Macron dont Monsieur Riester fait partie.

Des images et des vidéos se sont très vite retrouvées sur les réseaux sociaux, prises et mises en ligne par des spectateurs présents dans la salle.


Des applaudissements ont fusé dans la salle à plusieurs reprises et l’humoriste Blanche Gardin, notamment, s’est levée pour les applaudir. Rappelons que cette humoriste a refusé d’être nommé de «l’Ordre des Arts et des Lettres» et avait expliqué ce refus en s’adressant directement au Président des Riches via les réseaux sociaux.

 

Le collectif, qui portait une banderole sur laquelle était écrit : «droits au chômage pour tou.te.s», est sorti en traversant la salle et en scandant la fameuse et désormais très connue chanson «Emmanuel Macron, ho tête de con...» !


A l’extérieur du bâtiment, d’autres Gilets Jaunes ont réussi à accrocher une banderole sur la devanture, où était écrit «26 Actes et toujours pas de Molière !». Saluons cette démarche pacifique qui n’a pas réellement dérangé plus que cela cette cérémonie.


Du côté de France 2, cette intervention légitime des Gilets Jaunes faisant partie du monde des Arts et du Spectacle, a été coupée au montage. La chaîne du service publique a annoncé que cette séquence n’avait pas été diffusée par souci de «maîtrise de l’antenne». «Les intermittents ont agi sans autorisation. Ils ont pu s’exprimer devant le Ministre de la Culture, mais ils ont pris en otage l’antenne» a indiqué une porte-parole de France 2.


Ce communiqué montre clairement la connivence des décisionnaires de ces médias, publics ou non, avec le pouvoir en place, et utilise les mots «prise d’otage de l’antenne» pour transformer cet acte pacifique en un acte violent. Cela montre encore une fois la capacité de certaines personnes à décider de ce qu’il faut montrer ou non au peuple, à la télévision, même si celle-ci est une chaîne publique payée par les impôts de ceux-ci !

gallery/molieres-13-mai-2019_880x586
gallery/molieresbandeau_661x442
gallery/bustedemolière_1000x749