gallery/logotitre_416x68
gallery/logonewsgris_92x64
gallery/flecheretour_250x250

====  1ère Assemblée des Assemblées à Commercy  ====

L'histoire de l'Assemblée des Assemblées de Gilets Jaunes commence à Commercy, dans le département de la Meuse. Le 30 novembre 2018, deux semaines après la naissance du mouvement, un groupe de gilets jaunes local lance sur YouTube un premier appel à des assemblées populaires partout en France :

 

<< Refusons la récupération, vive la démocratie directe. Pas besoin de représentants régionaux.

(...)

Nous appelons aussi à ce que les centaines de groupes de gilets jaunes se dotent d'une cabane comme à Commercy, ou d'une maison du peuple comme à Saint-Nazaire, bref d'un lieu de ralliement et d'organisation, et qu'ils se coordonnent entre eux, au niveau local, et départemental, en toute égalité.

C'est comme ça qu'on va gagner, parce que ça, là-haut, ils n'ont pas l'habitude de le gérer, et ça leur fait très peur. Nous ne nous laisserons pas diriger, nous ne nous laisserons pas diviser et récupérer. Non aux représentants et aux porte-paroles auto-proclamés. Reprenons le pouvoir sur nos vies. Vive les gilets jaunes dans leur diversité !

Vive le pouvoir au peuple, par le peuple, et pour le peuple ! >>

 

Ce premier appel est suivi d'un deuxième appel un mois plus tard, qui va initier une rencontre nationale :

 

<< Il faut désormais nous rassembler partout, former des assemblées citoyennes, populaires, à tailles humaines, où la parole et l'écoute sont reines. Des assemblées dans lesquelles, comme à Commercy, chaque décision est prise collectivement, où des délégués sont désignés pour appliquer et mettre en musique les décisions. Pas l'inverse. Pas comme dans le système actuel. Ces assemblées porteront nos revendications populaires, égalitaires, sociales, et écologiques.

(...)

Nous appelons maintenant à une grande réunion nationale des comités populaires locaux. Forts du succès de notre premier appel, nous vous proposons de l'organiser démocratiquement, en janvier, ici, à Commercy, avec des délégués de toute la France, pour rassembler les cahiers de revendications et les mettre en commun. Nous vous proposons également d'y débattre tous ensemble des suites de notre mouvement. Nous vous proposons enfin de décider d'un mode d'organisation collective des gilets jaunes, authentiquement démocratique, issu du peuple, et respectant les étapes de la délégation. Ensemble, créons l'Assemblée des Assemblées, la commune des communes, c'est le sens de l'histoire, c'est notre proposition. >>

La première Assemblée des Assemblées se tient effectivement quelques semaines plus tard, les 26 et 27 janvier 2019, à côté de Commercy. Elle va marquer le début d'un second souffle pour le mouvement.

gallery/reporterre-27-janv
gallery/reporterre-28-janv
gallery/commercy-cr
gallery/videocabrera
gallery/assemblée-no1